CHEMIN DES PLUMES

Voyager & découvrir

Mobilisation générale pour les « nuisibles » !

Pièges en X, pièges à œuf, collets, lacets, déterrage, battues de destruction… En France, comme si la chasse ne suffisait pas, certains animaux sauvages vus comme “nuisibles” sont légalement massacrés TOUTE L’ANNÉE, et ce sans quota ni fondement scientifique !

Renards, fouines, belettes, martres, pies, geais, corneilles noires, étourneaux sansonnets, corbeaux freux : ils sont 4 mammifères et 5 oiseaux à figurer sur l’actuelle liste de la mort des “nuisibles”, ou Espèces Susceptibles d’Occasionner des Dégâts (ESOD) comme l’Etat aime à les appeler, définie tous les 3 ans par arrêté ministériel.

Ce classement sans queue ni tête est établi sous la pression des lobbies de la chasse et de l’agriculture sur la base de déclarations de dégâts souvent farfelues et invérifiables… Cohabitons ? Eradiquons ! Tellement plus simple de vider la nature de toutes ces bestioles qui dérangent ou compromettent les activités humaines…

En 2019, l’ASPAS a trainé l’État en justice, ce qui a permis de sauver de l’atrocité du piégeage et autres méthodes de destruction, les putois en Loire-Atlantique et dans le Pas-de-Calais, les renards dans les Yvelines, le Val d’Oise, l’Essonne et une partie des Vosges, les martres dans l’Ain, la Moselle et les Hautes-Pyrénées, les pies dans le Loiret et les étourneaux dans la Marne.

4 ans plus tard (oui, l’arrêté en vigueur a été prolongé d’un an en 2022…), une nouvelle liste de “nuisibles” à exterminer est en préparation dans les couloirs de la mort du ministère de la Transition écologique…

5 ACTIONS POUR RÉHABILITER LES ESOD !
En attendant la grande consultation publique lancée à la mi-mai, où l’on connaîtra quels animaux seront retenus pour le classement mortuaire 2023-2026, l’ASPAS dégaine dès aujourd’hui ses armes et ses outils pour tenter de faire reculer le Ministère, pour qu’ENFIN on considère et respecte les animaux pour ce qu’ils sont, tout simplement, et pas pour les nuisances dont on les accuse… REDONNONS SA PLACE À LA VIE SAUVAGE !
Aidez l’ASPAS à réhabiliter les “nuisibles” dès aujourd’hui, avec ces 5 possibilités d’actions :

 

ACTION 1 – SIGNEZ LA PÉTITION !

Chaque signature est une voix de plus pour les animaux : plus nous serons nombreux à les soutenir, plus on aura de chances de les sauver !

ACTION 2 – TÉMOIGNEZ EN FAVEUR DES ESOD EN REMPLISSANT UNE DÉCLARATION DE NON-DÉGÂT

Vous avez une basse-cour et vivez en paix avec les fouines et les renards ? Vous êtes paysan et avez la solution pour protéger vos cultures ? Vous êtes un maire ou un élu local et avez à cœur de protéger la faune sauvage ? L’ASPAS vous invite à remplir une déclaration de NON-dégât.

ACTION 3 – DIFFUSEZ NOS ACTIONS DE SENSIBILISATION SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Ces trois prochains mois l’ASPAS va inonder la toile de photos, de vidéos, d’articles et de témoignages en faveur des “nuisibles”, pour informer un maximum de personnes du sort réservé à ces animaux. On compte sur vous pour diffuser les bonnes paroles : non à la diabolisation, oui à la réhabilitation ! Suivez-nous sur Instagram, Facebook, Twitter, YouTube, relayez nos contenus avec le hashtag #PasNuisible.

ACTION 4 – RECEVEZ NOTRE KIT PÉDAGOGIQUE « J’AIME LES RENARDS »

Vous êtes enseignant, animateur de centre aéré ? Vous faites l’école à la maison ? Pour sensibiliser le jeune public aux renards et à ce qu’ils subissent, l’ASPAS met à disposition un kit complet (expo, dépliant, autocollant…) à destination des enfants âgés de 8 à 12 ans.

ACTION 5 – FAITES UN DON POUR QUE L’ASPAS AGISSE EN JUSTICE !

Pour plus d’efficacité et de liberté, l’ASPAS a fait le choix de ne percevoir aucune subvention publique. Seuls vos dons font nos actions ! Grâce à votre générosité, vous nous permettez de mieux défendre les animaux mal-aimés en justice, un immense MERCI pour vos soutiens !