CHEMIN DES PLUMES

Voyager & découvrir

Chasse : plus d’un accident sur 4 concerne un non-chasseur !

24 août 2023

Avec 78 accidents dont 6 mortels et 84 incidents de chasse recensés lors de la saison 2022-2023, les services de l’État se félicitent d’une baisse de l’accidentologie du seul loisir en France qui génère autant de drames et de sentiment d’insécurité chez les non pratiquants… L’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) demande toujours une réforme ambitieuse et l’interdiction de la chasse le dimanche.

En 2022-2023, les chasseurs ont blessé des cyclistes, des randonneurs, des ramasseurs de champignons, des promeneurs du dimanche. Ils ont tiré vers des cavalières, sur des chiens et des chats, à travers des caravanes, en direction des maisons, des écoles, des jardins, des voitures… Et comme chaque année, dans leur grande majorité ces méfaits sont survenus le week-end (83 % des accidents* par arme à feu !).

La chasse, qui n’a jamais autant inquiété les Français** et en particulier les ruraux, provoque par ricochet quantité de blessures psychiques, or ces données ne sont jamais prises en compte dans les bilans annuels très froids de l’Office Français de la Biodiversité (OFB). Le dernier en date, rendu public le 23 août 2023, se contente de saluer une baisse du nombre d’accidents mais sans révéler la part de blessés côté non-chasseurs. On nous annonce 78 accidents, soit douze de moins que la saison précédente, mais sur les 78, combien ont impacté des non-chasseurs ?

Selon la veille médiatique tenue par l’ASPAS, les accidents ont concerné au moins 22 personnes étrangères au monde de la chasse, ce qui représente au moins 28% des victimes. Ce chiffre de 22 est un minimum, étant donné que chaque année quantité d’accidents échappent aux radars de la presse. 

Chasser bourré sans savoir viser : toujours possible en France !

Après une précédente saison de chasse une nouvelle fois marquée par des accidents gravissimes, après des mesurettes promises mais non encore appliquées par le gouvernement pour mieux sécuriser la chasse (dont la fameuse appli-gadget), l’ASPAS continue de réclamer haut et fort une réforme ambitieuse qui soit à la hauteur des enjeux d’insécurité posés par ce loisir, à commencer par l’interdiction pure et simple de la chasse le dimanche, comme le demandent 8 Français sur 10 ! 

* 33 % le samedi et 50% le dimanche sur les 48 accidents médiatisés recensés par l’ASPAS

** Selon un sondage IFOP de décembre 2022, 70% des Français ne se sentent pas en sécurité en période de chasse, contre 54% seulement en 2009, et 61% en 2016. Chez les personnes habitant à la campagne, ce chiffre s’élève même à 75%.  

Contact presse : presse@aspas-nature.org