CHEMIN DES PLUMES

Voyager & découvrir

L’interdiction de la chasse à la tourterelle des bois prolongée jusqu’en 2023

Victoire pour les défenseurs des oiseaux. Un arrêté publié jeudi 18 août suspend « sur l’ensemble du territoire métropolitain » la chasse de la tourterelle des bois, jusqu’au 30 juillet 2023.

Le gouvernement avait d’abord autorisé l’abattage de 17 460 tourterelles maximum sur la saison 2020-2021. Ces volatiles sont pourtant une espèce menacée d’extinction et classée sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Le Conseil d’État, saisi par des associations de défense des oiseaux, avait finalement suspendu cette décision.

En 2021, l’État avait donc décidé d’interdire la chasse de cette espèce jusqu’au 30 juillet 2022. Après une consultation du public cet été, et malgré une opposition du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage, le ministère de la Transition écologique a prolongé cette interdiction jusqu’en 2023. La Commission européenne demandait depuis 2018 à ses États membres la suspension de la chasse des tourterelles des bois.

Fin juillet, le ministère avait déjà déclaré la suspension de la chasse du courlis cendré et de la barge à queue noire — deux espèces également menacées — sur tout le territoire français, jusqu’au 30 juillet 2023. « Emmanuel Macron s’était engagé, en 2017, à enlever les espèces en mauvais état de conservation de la liste des espèces chassables. Si l’on se base sur les listes rouges de l’UICN, ont été suspendues pour un an seulement, trois espèces sur les vingt en liste rouge », a déploré Yves Verilhac, directeur général de la Ligue pour la protection des oiseaux, dans un communiqué.

… nous avons la conviction que le ravage écologique est l’enjeu principal de ce siècle. À ce titre, il nous semble que ce sujet doit être mis en avant chaque jour dans le débat public. Les articles, reportages et enquêtes que vous pouvez lire sur le site sont vitaux pour la démocratie, pour la prise de conscience écologique, et pour exiger mieux de nos dirigeants.