CHEMIN DES PLUMES

Voyager & découvrir

L’île d’Ouessant vers l’autonomie énergétique

Loïc Chauveau

L’énergie produite en excès par une hydrolienne est stockée sous forme d’hydrogène puis reconvertie en électricité pour les transports des îliens

Une hydrolienne qui couvre la moitié des besoins de l’île d’Ouessant

Ses habitants ont testé en décembre dernier une flottille de vélos à assistance électrique fonctionnant avec de l’hydrogène que produit un électrolyseur alimenté par la production électrique de l’hydrolienne D10 de Sabella. Posée par 50 mètres de profondeur dans le courant du Fromveur, cette hydrolienne d’une puissance de 1 mégawatt permet, grâce à la force des marées, de couvrir au total la moitié des besoins de l’île.

L’énergie en excès stockée sous forme d’hydrogène

Lorsqu’elle produit de l’énergie en excès, celle-ci est stockée sous forme d’hydrogène, lequel peut être reconverti en électricité lorsque la production baisse ou être utilisé dans les transports. Les 800 Ouessantais ont pu ainsi essayer les vélos à hydrogène construits par une start-up bretonne. En ligne de mire : la fin des deux-roues et véhicules à essence et une autonomie énergétique de l’île prévue pour 2030.